L’interprétation du patrimoine colonial belge dans l’espace public. Les regards croisés de l’historien & historien de l’art et de l’anthropologue & du sociologue.

Résumé

Les récentes violences policières aux États-Unis subies par la population noire réactivent la polémique de l’occupation de l’espace public par les traces matérielles de l’histoire coloniale. Les monuments et statues représentant le deuxième roi des Belges, Léopold II (1865-1909), dont le règne est entre autres marqué par la colonisation du Congo, ont été les catalyseurs d’un ressentiment social, communautaire et militant qui s’est par endroits exprimé de manière violente entre les mois de mai et juin 2019.

Cette recherche consiste en une analyse des différents discours tenus autour du patrimoine colonial belge afin de fournir des pistes au renouvellement de sa médiation.

Chercheurs Ulysse impliqués : Loïc Borgies  ; John Van den Plas